La physiothérapie s’appuie sur l’utilisation d’agents physiques dans un but thérapeutique.

 

La physiothérapie fait appel à l’ensemble des méthodes physiques qui permettent de lutter contre la douleur, d’accélérer et d’optimiser la cicatrisation des tissus.

 

La rééducation fonctionnelle vise à restaurer une fonction défaillante. En médecine vétérinaire, il s’agit essentiellement de la fonction locomotrice.


 

La physiothérapie a pour but d’améliorer la qualité et l’intégralité des mouvements corporels. Ceux-ci peuvent être entravés par la douleur, les raideurs, des paralysies ou d’autres troubles organiques.

 

Le vétérinaire physiothérapeute peut intervenir en post-opératoire et/ou en pré-opératoire mais également lors d’atteintes neurologiques, de pathologies ostéo-articulaires et en soins gériatriques de soutien.

 

Il s’agit d’un complément aux autres traitements médicaux qui s’intègre dans un programme global de soins.

La particularité de la physiothérapie est de n’entrainer aucune douleur ni inconfort lors des traitements.

Le vétérinaire physiothérapeute peut utiliser la kinésithérapie mais aussi l’hydrothérapie, la thermothérapie, la cryothérapie, les ultra-sons, les courants électriques, les ondes de choc, le laser et la magnéto-thérapie.

 

L’expérience du vétérinaire est indispensable pour une bonne analyse des postures, du fonctionnement locomoteur ainsi que pour les techniques de manipulation et de mobilisation.

 

La physiothérapie permet d’obtenir une récupération plus rapide et de meilleure qualité.

La rééducation fonctionnelle devient un outil indispensable pour soulager la douleur.

Seul votre vétérinaire physiothérapeute peut définir le programme de physiothérapie/rééducation fonctionnelle adapté à l’affection et à l’animal.

© 2016 alternaVet @ UPV